4/2018

Les bons leaders ont des valeurs

Ce qui caractérise un bon leader fait l’objet de discussions depuis des siècles en politique, dans l’économie, à l’armée ainsi qu’au sein de fédérations et autres organisations. Il ressort en fait que des personnalités très différentes peuvent faire de bons leaders. D’après ma propre expérience, je soulignerais toutefois quatre qualités principales: personnalité, capacité, énergie – et valeurs.

Dans la compétence de leader, je fais la distinction entre le leadership et le management. Le leadership fait en premier lieu référence à la personnalité, au rayonnement de la personne, à sa volonté de diriger. Les bons leaders savent inspirer les gens et gagner leur cœur. Ce sont des exemples à suivre et c’est pourquoi on leur obéit.

Pour ce qui est du management, ce sont surtout les compétences professionnelles qui sont recherchées, c’est-à-dire des qualités permettant de fixer et d’atteindre les objectifs. Les bons managers sont capables de planifier, d’organiser, de mettre en œuvre des choses rapidement et de vérifier les étapes de réalisation. Ainsi, ils atteignent les objectifs fixés en respectant les délais et le budget alloué aux ressources.

L’attitude, la mentalité et le système de valeurs sont primordiaux

Les personnalités dirigeantes qui ont du succès doivent réunir deux caractéristiques précises: compétence et charisme. Cela ne suffit pas de juste être charismatique et d’enthousiasmer les gens. Cela ne suffit pas non plus de se focaliser uniquement sur l’atteinte des objectifs. Un dirigeant qui réussit doit aussi être une force motrice. Il doit avoir l’énergie pour atteindre les buts également si cela paraît difficile et si cela ne réussit pas du premier coup. Il a besoin d’être extrêmement persévérant – et même prêt à souffrir personnellement. C’est justement dans les situations difficiles que les dirigeants forts et compétents sont particulièrement recherchés. Ils donnent de l’orientation, créent de la confiance et ont l’assurance que les choses vont s’améliorer.

Toutes ces caractéristiques en matière de leadership ne sont toutefois judicieuses que si elles vont dans la «bonne» direction. C’est pourquoi j’en viens à ma quatrième et dernière qualité qui définit un dirigeant ayant du succès, à savoir les valeurs. Diriger avec efficacité implique d’adopter une certaine attitude, une mentalité et un système de valeurs. En font partie l’honnêteté, la bienséance et le sens commun. Ceux qui n’utilisent leurs talents que pour eux-mêmes resteront en fin de compte des égoïstes et des narcissiques. L’histoire est remplie de dirigeants talentueux qui possédaient (et possèdent) malheureusement un système de valeurs qui n’a pas servi au bien-être de leurs organisations ou pays. C’était comme cela autrefois – et ça l'est resté aujourd’hui.

  • Hans Hess
  • Text

Ingénieur ETH, industriel, membre de conseil d’administration et conseiller en entreprise. H. Hess est président de l’association faîtière de l’industrie suisse des machines «Swissmem» et vice-président d’Economiesuisse.

Tags: Leadership, Personnalité, Culture d’entreprise

Cet article pourrait également vous intéresser