1/2018

La diversité protège contre l’écueil du simplisme

Voici quelques mois, j’ai eu une discussion avec un homme du mon âge, sur un sujet qui ne cesse de me préoccuper. Il avait attentivement étudié notre association «Maison des Religions – dialogue des cultures», lu des articles de presse, participé à des manifestations et parlé avec différentes personnes entrant et sortant de notre bâtiment situé sur la Place de l’Europe. Ce faisant, il lui était apparu à quel point chacun de nous vit dans sa propre bulle. Il m’a cité à titre d’exemple sa propre situation et celle de son cercle d'amis. En adaptant ses propos à ma personne, cela signifierait: nous – mes amis et moi – sommes désormais pratiquement tous parents, nous langeons des enfants ou nous nous demandons à quelle dose les jeux vidéo sont encore sains pour eux, nous sommes stressés et n’avons pas suffisamment de temps pour l’essentiel (?), nous nous intéressons au prochain titre de champion d’YB (!), parlons des séries Netflix (que nos femmes regardent), essayons de vivre de la façon la plus écologique possible (bien à l’abri toutefois dans notre zone de confort) et élisons les mêmes personnes au Parlement. Cela vous est-il familier? Vos amis sont-ils eux aussi sur la même longueur d’ondes que vous?

Dans mon travail c’est totalement différent: la grande diversité humaine au sein de la Maison des Religions m’aide à ne pas considérer mon univers comme un absolu, à toujours me laisser surprendre par d’autres manières de penser, à en apprendre davantage au sujet des perspectives différentes et enfin aussi sur moi-même: dans quel état d’esprit serais-je si mes frères et sœurs vivaient dans un endroit où règne l’insécurité? Et si sur la base de mes expériences, je commençais à considérer comme un véritable privilège cette liberté d’expression protégée par la Constitution dont nous jouissons? Et si je refusais d’écrire des courriels, par crainte des nombreuses fautes que je commets dans la langue du pays où je vis? Et si, malgré mon origine bernoise, on me parlait sans cesse en allemand standard en raison de mon physique atypique ? Et si secrètement l’on attendait toujours de moi que je me distancie explicitement des terribles attentats terroristes ? Ou encore: et si ma vie actuelle n’était qu’un bref passage de mon existence dans la chaîne de mes réincarnations?

La diversité est source d’inspiration – Mais la diversité est aussi source de tracas: que ce soit au sein de la Maison des Religions ou à d'autres endroits où des gens cohabitent: il est fatiguant de clarifier des questions, supporter ce qui nous irrite et analyser les avis que nous ne comprenons pas de prime abord. Je reste pourtant fermement convaincu que la diversité protège contre l’écueil du simplisme.

  • David Leutwyler
  • Text

David Leutwyler (38 ans), directeur de l’association Maison des Religions – Dialogue des cultures, est satisfait de son cercle d’amis et de son métier.

Tags: Diversité, Personnalité

Cet article pourrait également vous intéresser